Werther Opera de Lyon, 2011
Direction musicale : Leopold Hager
Mise en scène : Rolando Villazòn

PLANS
IMAGES DE PRODUCTION
PRODUCTION IMAGES

Drame lyrique en quatre actes

Livret de Edouard Blau, Paul Millet et Georges Hartmann,
d'après Les Souffrances du jeune Werther, roman de Goethe. 1892
En français

Illustration : Esquisse du décor de Werther, par François Séguin


Décors : François Séguin

Costumes : Thibault Vancraenenbroeck

Lumières : Wolfgang Goebbel

Mise en mouvement : Nola Rae

L'Histoire
Charlotte aide son père à éduquer sa ribambelle d’enfants. Elle a promis à sa mère sur son lit de mort d’épouser Albert mais se montre troublée quand le jeune Werther lui avoue son amour. Elle épouse néanmoins Albert à son retour de voyage et demande à Werther de s’éloigner. Celui-ci ne cesse de lui envoyer des lettres et réapparaît à la veille de Noël, la menaçant de suicide. Quand elle apprend qu’Albert lui a prêté ses pistolets, elle se précipite chez lui et lui avoue son amour. Il meurt dans ses bras.

Werther ou l’ambiguïté des pulsions.
En 1774, Goethe publie les souffrances du jeune Werther, un roman épistolaire qui raconte les tourments d’un jeune homme amoureux malheureux qui finit par se suicider. Le succès n’est pas seulement littéraire : une véritable vague de suicides envahit l’allemagne.

Une Première pour Rolando Villazón
Le bouillonnant ténor mexicain aime les Premières à l’Opéra de Lyon…
Son premier rôle en France : Rodolfo dans ‘La Bohème’ de Giacomo Puccini à l’Opéra de Lyon en 1999.
Sa première mise en scène : ‘Werther’ de Jules Massenet à l’Opéra de Lyon à partir du 24 janvier prochain.
Werther exceptionnel sur scène, le chanteur connait l’œuvre de l’intérieur. A Lyon, il passe de l’autre côté du miroir
et signe une mise en scène à son image : passionnée, généreuse, profonde.

Une magnifique distribution
Pour cette Première, l’Opéra de Lyon a rassemblé un plateau d’artistes à la hauteur de l’immense talent du metteur en scène :
le ténor Arturo Chacón-Cruz (jeune protégé de Plácido Domingo et Ramón Vargas. Un futur Villazón ?), les sopranos Karine Deshayes et Anne-Catherine Gillet, Alain Vernhes, Jean-Paul Fouchécourt, Lionel Lhote et Nabil Suliman. Tous chanteurs d’exception et comédiens accomplis.

Un incontournable du Grand Répertoire
« Les gens bien ne sont pas toujours ceux que l’on croit. »
En adaptant un célèbre roman de Goethe, Massenet signe le plus romantique des opéras français. Un chef-d’œuvre lyrique incandescent sur les faux-semblants, les passions secrètes, l’ivresse des sentiments. Un sommet du répertoire où la délicatesse des mélodies rivalise avec l’intensité et la force dramatique des arias et duos des deux héros, Werther et Charlotte.


Reviews:

Altamusica
Frankfurter Rundschau
The Financial Times
he Independent
Zeit Online